L’Exode et l’histoire

Notre compréhension des liens entre l’histoire le récit de l’Exode a profondément été modifiée par les découvertes archéologiques, les comparaisons littéraires avec les textes du Proche Orient ancien ainsi que l’utilisation des méthodes scientifiques appliquée aux textes bibliques.

De nombreuses recherches ont tenté de trouver dans tel ou tel épisode de l’histoire égyptienne la base historique de l’Exode. Mais à ce jour, aucun document extra-biblique ne présente un épisode pouvant directement être référé à l’histoire de Moïse.

Une question complexe et discutée

Vu la complexité de la question, il est impossible en une page de présenter l’ensemble des options, des recherches et des hypothèses existantes sur cette question. C’est pourquoi, la synthèse présentée ci-dessous est le résultat d’un choix informé par les travaux d’un des meilleurs spécialistes en la matière, le professeur Thomas Römer du Collège de France. Les lignes qui suivent sont un résumé de ses travaux . Si vous souhaitez aller plus loin, n’oubliez pas de consulter les liens figurant en bas de page. Selon lui, l’histoire de Moïse dans l’Exode se présente comme une construction complexe que l’on peut décrire en cinq étapes.

Dans le royaume du Nord d’abord

Les origines orales de la tradition de la sortie d’Égypte remonte au IXème ou VIIIème siècle avant notre ère dans le royaume du Nord,. Yahvé, le Dieu d’Israël, y est présenté comme étant« celui qui fait sortir Israël du pays d’Égypte». Cette tradition s’est peut être constitué sans le personnage de Moïse. Car de nombreux textes bibliques présentent Yahvé comme étant le seul auteur de la sortie d’Égypte. La tradition orale de l’Exode reflète sans doute des situations conflictuelles entre l’Égypte et des groupes nomades vivant entre l’Egypte et Canaan.

Dans le royaume de Juda ensuite

Le transfert de la tradition de l’exode dans le royaume de Juda et la construction d’une « vie de Moïse » prend place au VIIème siècle avant notre ère. Après la chute de Samarie en – 722, les traditions de l’exode arrive à Jérusalem. Les scribes du roi Josias rédige une vie de Moïse, en construisant ce Moïse à l’image des rois assyriens. Moïse devient un héros qui est chargé de libérer le peuple de Yahvé de l’oppression, laquelle vise, à son niveau du récit, l’occupation assyrienne.

A la période de l’exil à Babylone

Après la destruction de Jérusalem en – 587 et la déportation de l’élite judéenne à Babylone, l’histoire de Moïse est doublement revisité. Le milieu deutéronomiste, qui se compose des familles des anciens hauts fonctionnaires, construit Moïse comme étant le premier des prophètes d’Israël. Moïse devient ainsi le précurseur de tous les prophètes qui, selon la théologie deutéronomiste, sont avant tout les prédicateurs de la loi. La défaite des Égyptiens, noyés dans la mer rouge, reprend, dans cette version, le thème de la guerre de Yahvé, élaborée à partir de l’ idéologie proche-orientale selon laquelle les dieux interviennent dans les guerres des hommes. 

La version sacerdotale, qui s’élabore en même temps et qui est partiellement en concurrence avec la version deutéronomiste, introduit Aaron, l’ancêtre des prêtres, comme frère de Moïse. Elle insiste sur la collaboration nécessaire entre Moïse et Aaron lors de la confrontation avec Pharaon. Le miracle de la mer rouge, dans le récit des prêtres, ressemble à une nouvelle création ou à la création d’Israël comme peuple de Yahvé (cf. Genèse 1).

A l’époque perse

Vers le milieu de l’époque perse, les versions de deutéronomiste et sacerdotale sont combinées par des rédacteurs qui ont enrichi cette compilation par d’autres récits. Ainsi, l’on trouve, à l’origine de l’histoire de Moïse, plusieurs épisodes insistant sur l’apport des femmes étrangères qui le sauve de danger de mort (par ex, l’épisode des sages femmes des Hébreux) . Ces passages sont le reflet de débat de l’époque perse sur la ségrégation ou l’intégration des étrangers. Contrairement aux livres d’Esdras ou de Néhémie, qui prônent la dissolution des mariages mixtes, l’exode montre l’importance de femmes étrangères sans lesquelles l’histoire de Moïse n’aurait jamais pu se débuter.

Finalisée durant le 4ème siècle

Finalement, au moment de la promulgation du Pentateuque entre 400 et 350 avant notre ère, l’histoire de Moïse est encore une fois révisée par des rédacteurs.

Pour aller plus loin

Thomas Römer, Moïse en version originale. Enquête sur le récit de la sortie d’Egypte. Bayard – Labor et Fides, paris – Genève, 2015.

Pour voir le cours complet du professeur Römer au collège de France sur: « Le livre de l’Exode: mythes et histoires »

Pour une histoire plus globale sur la formation de l’Ancien Testament, une vidéo du professeur Dany Nocquet de Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top